Le Codex Alimentarius ou l'empoisonnement volontaire de l'industrie alimentaire

Publié le par Gweltaz

L'industrie alimentaire par sa volonté de gagner plus et toujours plus à mis au point il y a déjà plusieurs dizaines d'années, un code de procédure de prise de contrôle de l'ensemble du système de production et ceci à des fins innavouables de maintenir dans des états de santé précaire les populations de telle manière à gagner beaucoup d'argent en les soignants après ...

Vous me croyez difficilement ?

C'est normal, c'est proprement incroyable.
Malheureusement, c'est vrai à 100 % !

Visionnez ce film et vous comprendrez toute l'horreur que l'argent et son système vicieux apporte au monde :


L’Ordre Moisi du Codex Alimentarius
par NosLibertes


Le challenge auquel nous aurons à faire face sur notre planète est difficile en terme d'alimentation. Cela encore plus tant que nous n'aurons pas compris l'indispensable gestion des naissances que nous devrions mettre en place étant donné que nous n'avons pas de prédateur.

Pour autant des solutions existent, loin de ces polluants qui sont la cause de nos problèmes de pollution et de maladies graves, OGM et autres pesticides.
Une solution qui provient des connaissances agricoles des indiens Astèques est absolument transmissible universellement et tout en "guérissant" la terre, nous permettrait de nourrir des populations gigantesques :

Voyez plutôt :



L'homme qui parlait aux plantes 1
par merenature5d


L'homme qui parlait aux plantes 2
par merenature5d


L'homme qui parlait aux plantes 3
par merenature5d


Voilà de biens bonnes nouvelles, n'est-ce pas ?

Oui, nous avons des moyens de nous en sortir. De virer ces manipulateurs qui nous mentent et nous assassinent volontairement pour gagner toujours plus en travaillant toujours moins ...
Tiens ?! Ça me rappelle les mots de quelqu'un ?! Un petit quelqu'un très speed et qui bosse en ce moment même à amasser plein de ce fric maudit

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gweltaz 05/09/2009 10:01

Dommage, Fox a disparu...

Est-elle rentrée dans son terrier, fatiguée par la réalité subjective du monde ?

Ou bien répondra t-elle à mes questions après la rentrée ?

amitiés.

Gweltas 29/07/2009 13:48

Chère "Fox"

C'est avec grand intérêt que je vous lis. Même lorsque vous êtes prolixe.

Votre dernier commentaire sur Don José me parait très juste. En effet l'aspect anthropologique de l'agriculture aztèque doit être absolument passionnant.
Cependant j'aimerais savoir si vous possédez les résultats des analyses de ces agronomes mexicain pour ainsi nous affirmer que ces légumes géants ne nourrissent pas convenablement ?
Pouvez vous également nous parler des autres méthodes qui semblent exister au travers de la planète ? En effet ma compagne un ami apiculteur et moi-même travaillons actuellement le projet d'une exploitation maraichère de production de légumes, plantes médicinale et apiculture et nous sommes donc très friand de tout ce qui peut nous aider en la matière dans le but précis d'être très efficace quand à la rentabilité de production.

Bien heureux de vous voir vous intéresser aux sujets de mon blog, je suis un vrai spécialiste des "chemtrails" et attend vos questions avec plaisir. Quand au "codex alimentarius" qui d'une certaine manière rejoint le sujet des épandages volontaires réalisés par les avions, il nous faudra aborder une logique des maitres de ce nouvel ordre mondial, une logique pas très agréable et terrible.
Affrontons la réalité avec tempérance, la peur tue l'Esprit ; mais confrontons nous à elle car cela est le seul moyen de vivre notre liberté.

A bientôt,

Gweltaz.

Fox 03/07/2009 17:49

Leurs analyses confirment ce qu'on sait de la production en matière sèche chez les plantes. Leurs analyses confirment ce que tout bon livre de biologie végétale raconte. Et leurs analyses répondent logiquement aux questions que je m'étais posé en visionnant le reportage, et confirment mes suspicions, ça a flatté mon jeune égo, d'ailleurs.

Je pense que leur simple volonté de s'intéresser sérieusement au sujet est remarquable si on considère que:
* Don José Carmen Garcia Martinez s'est tout d'abord montré avare de détails sur sa méthodologie (cela a changé quelque peu lorsqu'il a obtenu la promesse de la création d'un parc naturel et d'une école d'agriculture, voilà qui parle en sa faveur),
* Don José Carmen a un ami photographe qui est spécialiste de clichés du monstre légendaire du coin, et d'ovnis, et de trucage pour faire apparaître des fleurs géantes dans les portraits de famille (tout de même, le sens commun lui aurait peut-être dicté de choisir un autre photographe ou d'acquérir un polaroïd),
* Les légumes géants sont spectaculaires, mais ne sont pas vraiment une exception, il existe plusieurs méthodes de culture connues qui produisent ce genre de légumes un peu partout sur la planète, ce qui est spectaculaire, ce sont les propos de José Carmen

Je peux vous dire que les agronomes sont très réticents à même évaluer des nouvelles méthodes, qui pourtant se montrent efficaces sur le terrain, sont logiques, sont utilisées et comprises par plus d'une personne, s'expliquent de façon scientifiques, et dont l'application démontrent même certaines découvertes très récentes sur la vie microbienne. Oui, les agronomes peuvent se montrer conservateurs et réactionnaires au possible. Je suis donc très surprise qu'il y ait eu un tel intérêt de la part des agronomes concernant cet agriculteur. Ça me rend très curieuse, et tant mieux, j'ai appris bien des choses en me documentant. Ce qui me peine, ou me trouble, c'est que je sais que ses légumes géants ne sont pas une panacée, ni même le sujet le plus intéressant concernant cet homme. Il a fait un grand travail concernant l'histoire agricole de ses ancêtres, c'est ce qu'il y a de plus remarquable concernant cette affaire, mais toute l'emphase est mise sur ses choux... c'est vraiment un beau gâchis. J'aimerais que ce ne soit pas des agronomes qui s'intéressent à son travail, mais des anthropologues. J'aimerais qu'il ne courtise pas tant les gens avec ses gros légumes, mais bien avec ses interprétations de textes anciens et avec ses connaissances sur les traditions agricoles de son coin.

Vous voyez, je ne pense pas que Don Jose Carmen soit un charlatan, je pense qu'il est très sincère dans ses démarches. Je pense qu'il faut s'intéresser à son travail. Mais si on continue à ne parler de ses gros choux, on va passer à côté de quelque chose de fabuleux: son travail d'historien d'une part, mais aussi le travail d'autres personnes qui cultivent efficacement et simplement des sols arides, en Inde, et dont les résultats vont véritablement apporter une solution naturelle (peu rentable pour les compagnies d'engrais et de pesticides, soit dit en passant) à un problème alimentaire.

Je suis très bavarde et m'en excuse, mais je voulais simplement exprimer ces arguments que je ne vois exposés nulle part ailleurs sur le net. Merci donc infiniment pour cet espace de discussion. Vous serez certainement très soulagé d'apprendre que je n'ai rien d'autre à ajouter concernant Don Jose Carmen, mais frémissez d'épouvante, car j'approfondis actuellement mes connaissances sur le codex alimentarius, et les chem-trails et aurai certainement plein de questions très prochainement. :p

Gweltas 03/07/2009 10:41

C'est au contraire très intéressant de dialoguer et penser ensemble.
Cependant que dire contre des analyses réalisées consciemment par des agronomes plus que dubitatif envers les résultat de cet homme ?

Fox 02/07/2009 23:58

Hé bien, c'est beau d'avoir une telle foi. Mais peut-être que certains lecteurs de votre blog sont intrigués par la question, et certainement que parmis eux se trouvent quelques esprits amateurs de lectures qui soutiennent une thèse différente (et une simple tentative de recherche leur démontrera que les informations objectives ne sont pas si faciles à dénicher), afin de se faire par eux-mêmes une idée de la question. Après tout, nourrir un esprit critique n'est pas un défaut, et une discussion dont les seuls arguments seraient "Oui c'est vrai!" et "non, c'est tout à fait faux" et "vous avez tort" est pour le moins contre-productive. Je me permets donc de leur proposer cet article, en espagnol: http://www.anomalia.org/perspectivas/in/verdurasgigantes.htm
Peut-être que pour certains, l'anglais sera plus abordable, il y a donc cet article, moins étoffé, mais basé sur le précédent:
http://forgetomori.com/2008/skepticism/giant-space-vegetables/
Si ma proposition de lecture va à l'encontre des politiques de ce blog, veuillez, s'il-vous-plaît m'en excuser. Loin de moi l'idée de vous froisser dans vos convictions, mon intention est seulement de vous faire partager une part des fruits de mes interrogations et de mes recherches, et du cheminement de ma réflexion sur les différentes méthodes de production maraîchère, un sujet qui me passionne.